En 1996, j’ai fondé Carpe Diem Finance, une entreprise offrant des services dans tous les domaines de la planification financière. Je m’intéresse à tous les aspects de la situation financière d’un particulier, les aspects légaux, les assurances, la gestion du risque, les finances, la fiscalité, la retraite et la succession. Avec plus de 20 ans d’expérience en conseils financiers aux particuliers, je suis la femme-orchestre de vos finances personnelles.

Au départ, mon rêve était d’être une planificatrice financière « pure et dure », une généraliste neutre des finances personnelles. Celle qui ne vend aucun produit et qui réfère aux besoins à des experts tels des fiscalistes, des conseillers en sécurité financière, des notaires. Selon cette approche, le planificateur financier facture des honoraires à ses clients et en contrepartie, s’acquitte de la tâche de superviser les experts. Après quelques années de pratique, j’ai conclu que ce modèle d’affaires ne fonctionne pas, c’est presque impossible de seulement jouer le rôle de chef d’orchestre. Pourquoi?
Dans la vraie vie, la personne typique ne veut pas payer d’honoraires pour les services d’un planificateur financier. Elle consultera plutôt un conseiller en sécurité financière pour ses assurances, une banque pour ses finances, un conseiller en investissement pour sa retraite, un notaire pour sa succession.

Face à cette constatation, je choisis de me concentrer sur la planification de la retraite. Je suis donc devenue une experte en planification de retraite et en conseils d’investissement. Mes honoraires? Les institutions auxquelles je réfère des clients pour les investissements me versent des commissions.
Rapidement, je constate qu’en tant que spécialiste dans un seul champ de la planification financière personnelle, on ne peut pas bien conseiller nos clients. Comment s’assurer que les conseils qu’on leur donne sont en harmonie avec les conseils donnés par les autres experts au dossier ? La problématique, aucun de ces experts ne se parle. Chacun agit en vase clos. Personne ne s’assure que les décisions prises par ces spécialistes sont en harmonie les unes avec les autres. Que faire ?

Je cumulerai donc les titres et le savoir pour donner moi-même les conseils dans chacun des domaines et ainsi m’assurer que ces conseils sont en harmonie avec la planification financière globale. Au cours des 20 dernières années, j’ai donc cumulé les titres suivants :

  • 1996 : conseillère en sécurité financière
  • 1997 : conseillère en épargne collective
  • 1998 : planificatrice financière
  • 2000 : diplômé en fiscalité
  • 2015 : courtier hypothécaire.

Bien entendu, au besoin, je consulterai d’autres spécialistes (notaire, actuaire…) pour être certaine de vous offrir la solution optimale à votre situation financière, fiscale et familiale.